Tupiza – Uyuni (Salar) (Bolivie)

Nous arrivons à Tupiza en debut de journée avec une seule idée en tête, pouvoir partir en excursion jusqu’au Salar d’Uyuni le plus vite possible.
Sur les conseils d’autres voyageurs nous nous rendons dans un hôtel proposant un tour organisé en jeep privée avec guide ET cuisinière pour 4 (le grand luxe!). Le départ est possible dès le lendemain pour notre plus grand plaisir.

Nous tentons avec Corentin de combler notre après midi par une « balade » de 4-5h dont nous a parlé la responsable de l’hôtel, un échec cuisant, nous marcherons 14km sans trouver le fameux canyon que nous etions partis voir…
Malgré les bonnes volontés des locaux qui tenteront de nous guider dans la bonne direction (il semblerait que les randonnées en Bolovie ne soient pas pour nous…)
image

Pour nous réconforter nous irons le soir même manger la meilleure pizza de la ville selon notre ami le Lonely Planet!

Nous voici donc le jour du départ pour la dernière des nombreuses grosses étapes de notre voyage : le désert de sel collé à la ville d’Uyuni (sud de la Bolivie). La particularité du départ depuis Tupiza comme nous le faisons nous permet d’avoir de nombreux avantages :
Beaucoup moins de touristes dans ce sens
Une excursion qui se termine au bout du 4e jour sur le fameux salar (un peu comme une récompense), qui plus est avec le lever du soleil!
Des guides beaucoup plus sérieux, car il faut le dire nombreuses sont les histoires de guides forçant beaucoup sur la bouteille juste avant de prendre le volant du côté des excursions partant d’Uyuni…
Nous faisons la connaissance avec nos deux acolytes des prochains jours : Segundino notre chauffeur et Porfidia notre cuisinière attitrée.

Au grand plaisir de Laetitia nous avons avec nous une veritable « mama bolivienne » comme on les appelle (chapeau rond, tresses impeccables, jupes plissée). Sa bonne humeur constante nous laisse présager de bons moments pour les 4 prochains jours.

Cette première journée se fera sous le signe des paysages. Jeep / photo / jeep… je vous laisse admirer ce qu’il est difficile de commenter.
image

image

Bébé lama !!


image

Un village en ruines, une légende dit que deux personnes vêtues de blanc sur des chevaux blancs ont amené la peste qui a tout dévasté

image

Un des multiples volcans

image

Flamands roses

Ce sera la journee la moins « intéressante » si je peux me permettre, je vous laisse donc imaginer la suite…

Nous attaquons la deuxième journée dans la réserve nationale de faune andine Eduardo Avaroa. Grande de plus de 7000m2 et à plus de 4000 mètres d’altitude, zone d’activité volcanique, elle nous réserve bien des surprises.

Vient le tour des sources chaudes thermales !
image

Il n’est que 10h du matin et nous voilà plongés en maillot de bain au coeur d’un paysage toujours plus incroyable dans un bassin à près de 40 degrés.
image

Je peux vous assurer que nous avons plus que profiter de cet instant; d’autant plus que nous etions les premiers sur le site!

Nous continuons cette journée toujours plus forte en émotions avec les geysers; un mélange de couleurs, de fumée, d’ébullition, d’odeur de souffre! Un vrai terrain de jeu et de découverte, bien que nos guides nous aient demandé de faire très attention en s’ approchant des trous.
image
image

image

Ça bouillonne !!

Quand Segundino nous avait parlé de geysers nous etions loin de nous imaginer tout cela.
Il nous explique d’ailleurs que c’est grâce à eux, que tous les volcans qui nous entourent ne sont plus en activité, ils permettent d’évacuer toute la pression contenue dans le sol. Il se passe beaucoup de choses sous nos pieds visiblement…

Nous allons maintenant à la Laguna Verde, il faut attendre que le vent se lève pour observer cette fameuse couleur verte envahir l’eau (plutôt bleue d’après Laetitia!).
Nous aurons effectivement la chance de la voir au début avec peu de vert puis au bout de 10min, la couleur prend sa place sur presque toute la surface de l’eau.

image

Avant / Après

Pas le temps de traîner, nous repartons manger en plein milieu du désert, observant au loin de gros nuages nous menacer…

Nous partons direction la Laguna Colorada; normalement multicolore comme son nom l’indique quand le soleil est présent. Malgré son absence nous aurons la chance d’observer de très beaux mélanges de couleurs pastels. Les flamands roses au loin sont difficiles à photographier, et pourtant ils sont des centaines à recouvrir le lac.
image

Une fin de journée riche en émotion, nous rentrons fatigués à l’auberge. Pendant le dîner un fort orage éclate, nous sommes plutôt dépités car cela signifie que nous risquons fort de ne pas pouvoir traverser le salar le dernier jour. En effet nous (plutôt Segundino) décidons demain si nous prenons la route direction l’Ouest pour dormir au bord du salar et le traverser à l’aube le lendemain matin; ou s’ il a des risques d’être inondé prendre la route vers l’Est direction Uyuni pour juste pouvoir y entrer, prendre nos photos mais sans le traverser.
Seul un soleil radieux toute la journée de demain pourrait nous permettre de nous diriger vers le salar, nous nous endormons en priant la Pachamama =p !

Réveil matinal , comme tous les jours depuis le début de l’excursion, nous observons le ciel entièrement bleu, tous excités! Nous espérons que cela restera tel quel pour les heures à venir.
En attendant d’arriver à l’intersection qui décidera de la suite de notre voyage, nous passons par divers endroits marqués par les anciennes eruptions volcaniques qui ont eu lieu dans la région.

Tout d’abord « la coupe du monde ».

image

Sur la droite de la photo

« De football!  » nous éclairent les garçons face notre air dubitatif…

Vient ensuite le dromadaire! Difficile à escalader pour certains, je dois me faire hisser par les garcons pour arriver à monter dessus.
image

Nous avons le droit de jouer dans les rochers formant de véritables murs d’escalade.
image

image

Nous nous rendons à pieds avec notre guide à la laguna negra. De nos hauteurs nous observerons les oiseaux former leur nid dans l’eau, tandis qu’autour de nous… le silence…
image

Segundino nous annonce alors que nous allons voir l’anaconda du désert.
image

Un magnifique canyon d’où nous pouvons en effet observer en contrebas une rivière qui par ses couleurs et sa forme forme en effet un très beau serpent endormi.

Au moment de reprendre la route, Segundino nous confirme ce que nous espérions, nous allons dormir dans l’hôtel de sel au bord du désert de sel pour le traverser demain à l’aube.

image

Le sol, les tables, les murs ! Attention avec l'eau !

Nous profitons du paysage pour grimper en hauteur avec Corentin et avoir un aperçu de ce qui nous attend le lendemain…

Debout à 4h30, nous partons alors qu’il fait encore nuit noire. Une file indienne de 4×4 se frayant un chemin sur le désert, avec uniquement les étoiles pour se guider, nous avons encore du mal à réaliser ce qu’il se passe.

Les premières lueurs pointent le bout de leur nez après 30min de route, nous arrivons à ce que les guides appellent « l’île ».
Une montagne de terre se dresse au milieu du salar, remplie de cactus. C’est ici que nous observerons le lever de soleil; après avoir acheté nos droits d’entrée et avoir courru jusqu’au sommet (à jeun et à 6h du matin je peux vous dire qu’on ne s’y attendais pas vraiment…)
image

Nous profitons avec une dizaine d’autres touristes de ce spectacle que nous ne reverrons peut être jamais dans notre vie.
image

Une fois redescendu un énorme petit déjeuner nous attend (céréales, gateau…), dressé sur des tables et tabourets en sel =)
image

Je me suis encore fait un copain !
image

Nous repartons pour trouver un lieu plus adéquat, c’est parti pour la séance photo!

image

image

image

Photo de touriste !

On peut dire que le paysage est assez peu varié, et pourtant on a du mal à s’en lasser et malgré le temps passé dedans, certains on eu l’impression de ne pas en avoir assez profité quand il a fallu repartir.
image

Nous traverserons quelques autres lieux implantés en plein milieux de ce désert blanc.
image

image

Il est presque midi et nous sortons du désert, direction Uyuni.
Nous aurons eu beaucoup de chance (à nouveau) durant cette excursion.
Nous remercierons chaudement nos deux acolytes après avoir visité brièvement ce qu’on appelle « le cimetière de train » situé au bout de la ville.
image

image

Direction Potosi pour une brève escale avant de rejoindre Sucre, où la presque fin du voyage s’ annonce à nouveau sous de très bon hospices !

Publicités

5 réflexions sur “Tupiza – Uyuni (Salar) (Bolivie)

  1. Magnifiques photos et commentaires sympas,
    Contente de vous voir si heureux à la découverte de la Bolivie…au visiter lorsque j’aurai mes deux pattes …et la cuisine bolivienne ?
    Bises

    J'aime

  2. Merci encore de nous faire partager ces paysages insolites et authentiques , que la terre est belle!! Bonne fin de route . Bises à vous 4

    J'aime

  3. Un grand BRAVO pour ce superbe reportage haut en qualité, tant pour le texte que pour les photos, parfaitement à la hauteur de ce lieu magique !!
    Nous vous souhaitons, à tous les quatre, une excellente fin de parcours…
    Bizz

    J'aime

  4. bonsoir, (vu le décalage horaire……)
    super encore vos écrits et vos photos, mm si certaines st très touristiques, j’aime beaucoup
    profitez bien des jours qu’ils vous restent pour ramener encore plein de souvenirs dans la tête et dans les appareils photos
    bizzzzzzzzz à vous quatre

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s