Salta – Boucle Sud (Argentine)

Après nos 18 heures de bus, nous voila enfin arrivés à salta, direction l’auberge de jeunesse reservée deux jours auparavant. Ou pas finalement… erreur du site, l’auberge est pleine, voila de quoi occuper notre matinée.
image

Ce petit contre temps étant réglé, nous decidons d’aller flaner dans la ville et de comparer les différentes offres pour visiter la région.
image

Nous opterons pour une visite privée en 4×4 en 5 jours avec guide Francais; oui! nous optons pour la version luxe cette fois ci.
Le voyage s’effectura en deux parties. La première boucle de deux jours nous fera découvrir le sud de la province de Salta, passant par cachi et Cafayate. Puis nous partirons 3 jours à Tolar Grande, au programme: le désert du diable, le plus grand salar du pays etc…(cf prochain article)

Le lendemain, nous rencontrons notre guide Tony, qui « surprise » ne parle pas du tout Français. Énervés sur le depart, nous oublions vite ce détail éblouis par les paysages grandioses et un guide sympathique et pédagogue. Notre excursion sera donc aussi un cours intensif d’espagnol!

Nous quittons donc Salta à bord d’un pick up confortable, sac à dos emballés dans des sacs poubelle à l’arrière, et heureusement! Le ciel est gris mais Tony nous rassure: une fois la cordillère Pré-Andine passée, le soleil ne nous quittera plus.
image

Sortis de l’agglomération, nous traversons une végétation dense et humide.
image

Tony nous explique que suivant les saisons, nous pouvons apercevoir dans la forêt une multitude de petites tâches blanches, comme si un peintre parsemait le paysage avec son pinceau. Poétique n’est ce pas?! Ce sont en fait des nids. Il nous laisse réfléchir quelques instants à quel animal, hormis l’oiseau, pourrait les construire. Il s’agit en réalité de charmantes méga araignées! Gloups!

Le chemin que nous suivons est emprunté par bon nombre de touristes, les pick ups et les cars se suivent sur la même route, ce qui ne rend pourtant pas les paysages moins beaux.
image

Tony est une source intarissable d’informations concernant la géologie de la région, une vraie passion. Il nous explique que toutes les couleurs de la roche sont le résultat de l’oxydation des différents minéraux.
image

La route grimpe, grimpe, grimpe. Avant d’accéder aux hauteurs, notre guide nous a fait découvrir les fameuses « hojas de coca », les feuilles de coca. Au minimum de 8 pliées et sucées, les feuilles ont de nombreuses vertues, notamment celle de réduire les symptômes du mal des montagnes (rôle de vasodilatateur). Bon, en toute honnêteté, nous allons en « chupar » (sucer) beaucoup sans nous rendre compte si elles sont réellement efficaces.
image

Nous passons le cap de la plus haute altitude de la journée à la Cuesta del Obispo: plus de 3 400m montés en quelques heures. Une petite chapelle perdue au milieu des sommets symbolise ce cap. Nous avons du mal à realiser que nous sommes tant au dessus du niveau de la mer tant les paysages sont différents de ceux que l’on connaît en France à cette altitude.
Les garçons semblent bien aller, Solène est un peu nauséeuse, de mon côté, il m’est très dur de lutter contre le sommeil.
image

Le soleil apparait, nous laissant découvrir le panomara. Les touristes sont de plus en plus rares: une excursion privée permet aussi le privilège de sortir des sentiers battus.
image

image

Passer les rivières en 4x4, c'est normal ici...

image
image

Les paysages sont justes incroyables, on rentre dans une carte postale. C’est encore plus impressionant que ce que nous avions pu nous imaginer avant de partir.
image

image

image

Les champs de cactus se succèdent dans le parc de "Los Cardones" (évidemment "cactus" en espagnol) que nous traversons.


image

image

image

image

Pour déjeuner, Tony nous amène jusqu’à la Poma, un petit village perdu au milieu des volcans. Seul un panneau au bord de la route indique « el tresorio escondido de las alturas » (le trésor caché des hauteurs). Nous entrons dans un petit restaurant où nous sommes attendus. Nos ‘truchas’ (truites) entières arrivent rapidement devant nous, un délice! Nous découvrons aussi un dessert typique à base d’une sorte de fromage de chèvre avec de la confiture. Après de nombreuses minutes de réflexion, impossible de trouver à base de quel fruit elle était faite…

De nouveau en voiture, nous nous dirigeons vers Cachi. Nous avons laissé le temps aux touristes de faire le tour de la ville, nous arrivons donc un décor un peu far west. Les rues sont plutot vides et il n’y a pas grand chose à voir dans cette ville poussiéreuse, pourtant étape de toutes les excursions touristiques.
image

image

Nous repartons donc rapidement en direction de notre logement pour ce soir. Il s’agit de la maison de famille de notre guide! Tony nous explique que la ‘finca’ (sorte de ferme) appartenait à son père décédé et que depuis quelques temps sa soeur l’a transformé en auberge pour y accueillir les touristes venus découvrir les environs.
image

Petit tour du propriétaire, le Rio est asseché, les perroquets s’envolent depuis les arbres, au loin le tonerre gronde sur les montagnes.
image
Quelques parties de volley plus tard avec Tony et son neveu (puis des Français venus se joindre à nous), nous profitons d’une soirée tranquille avec un bon repas et quelques jeux de cartes avant de partir nous coucher: demain une journée toute aussi riche nous attend.

Au deuxième jour de cette formidable excursion, nous partons à 9h30 vers le Sud. Le pick up est la seule voiture des environs sur les routes. L’impression d’être seuls au milieu de ces panoramas incroyables rend le moment particulier.

image

Avec Tony, notre guide

Encore une fois, les paysages changent toutes les demi-heures, de canyons verts aux formations rocheuses surprenantes, la journée va être belle!
image

Nous remontons un peu en altitude pour traverser la « Quebrada de las flechas ».
image
image

Il est facile de deviner pourquoi ce nom aux vues de l’érosion de la roche.

image

Photo de famille


image

Tony se prête au jeu des effets spéciaux!

Tony a compris que pour profiter pleinement de ce que nous voyons, nous avions besoin de marcher, comme pour rentrer dans le décor, ce qui donne vite des ailes aux garçons!

image

C'est pas un chemin ça les gars!

Mais le soleil cogne fort et 20min de marche suffisent à nous ramener à la voiture. Durant la journée, nous avons vu le thermomètre monter jusqu’à 43°!
image

Nous arrivons à Cafayate pour le midi. Cette région viticolte est la deuxième la plus importante du pays.
image

Tony-les-bons-tuyaux part nous acheter de supers empanadas pour le midi. De notre côté, nous nous occupons du raisin.
Le repas du midi se fera dans le pick up en direction des ruines de Quilmes, au Sud.
image

image

Cette cité construite à flanc de montagnes était occupée par 5 000 personnes. Si elle a résisté aux Incas au XVeme siecle, elle est tombée sous l’attaque des Espagnols en 1667.
image

image

Nous grimpons sur les collines qui encadrent la cité pour admirer les vestiges de la civilisation et son rôle défensif.
image

image

Les bouteilles d’eau ne sont pas superflues: aucun coin d’ombre, une altitude élevée et un soleil qui cogne fort.
image

image

De nouveau en voiture, Tony nous fait une proposition intéressante pour les prochains jours: au lieu de partir en excursion vers le Nord avec l’agence d’où nous venons, nous pourrions partir avec lui vers Tolar Grande, à l’Ouest. Cette excursion est peu faite par les touristes (rien n’apparait dailleurs dans mon guide) et coute normalement bien plus chère. Il nous promet des paysages incroyables alors que le tour au Nord sera très beau, mais comparable aux deux jours que nous venons de passer. Nous acceptons donc, très contents d’accéder à une excursion que nous avions refusé en agence à cause du prix.

La fin de ces deux jours nous réserve encore des paysages spectaculaires.
image

image

El Obelisco

Après avoir retraversés Cafayate, nous remontons vers Salta par la célèbre Quebrada de Cafayate.

image

Le "Titanic"


image

Il parait que la fin d’après midi est le meilleur moment pour apprécier, nous avons donc de la chance: il est 16h et les couleurs sont incroyables!

image

El Anfiteatro

image
image

image

Retour à l’auberge tardif, un repas rapide et tout le monde se jete au lit, les 3 prochains jours seront encore chargés.

Synopsis: je vous promets un prochain article assez incroyable (encore). Je pense qu’on ne revivra pas ça souvent…!

Publicités

9 réflexions sur “Salta – Boucle Sud (Argentine)

  1. Bonjour la bande des 4
    Merci pour votre rédaction et photos…..du soleil et paysages désertiques superbes.´nous froid sec, gris hivernal..
    Bonnes routes… Et découvertes
    Chatoune

    J'aime

  2. Merci pour ce nouvel article ,on voyage avec vous!! C’est une bouffée de chaleur pour nous ,en cette fin de janvier ; bises à vous 4
    Martine

    J'aime

  3. Waaouuuh ! Carton plein à Salta !! Bravo pour le choix du 4×4 qui est, certainement, le meilleur moyen de profiter pleinement de cette région si riche en sites spectaculaires !
    Depuis le début, à 2 ou à 4, votre périple est une particulière réussite, et, sa relation toujours très agréable à parcourir.
    Continuez, continuez…
    Bises.

    J'aime

  4. oh encore de supers photos je viens de voir celui ci apres le dernier car hier je n ai pas pu, pas grave je me regale ce soir avec 2 periples et pas les moindres volcans couleurs splendides ,et le raisin etait bon solene ? haha gros bisous a tous ,
    encore encore ,,,,,

    J'aime

  5. Bonjour ! Je tombe par hasard sur ce sympathique blog, en direct… De Salta! Je suis preneuse du nom de l’agence qui a organisé ce tour ainsi que du prix … Merci beaucoup et bonne route !

    J'aime

    • Bonjour, j’imagine que je réponds un peu tard à ce commentaire, je m’en excuse, les infos étaient chez moi.
      Je n’ai plus le nom de l’agence mais je peux te transmettre le mail de notre guide (ce qui t’évitera de ce fait les frais d’agence). Il s’appelle Tony: tonyoaban@hotmail.com
      Il me semble que nous avions payé cette excursion (nuit compris) à 1 500 pesos.
      Profitez bien de cette superbe région qu’est le Nord Ouest Argentin, si vous avez moyen de vous rendre à Tolar Grande, ça vaut vraiment le coup!

      J'aime

      • Merci beaucoup ! Il est encore temps puisque nous venons de finir le tour au nord de Salta. Nous allons partir quelques jours au Chili puis nous entamerons ensuite la boucle sud ! Merci beaucoup pour les coordonnées, je le contacte de ce pas ! Bonne continuation.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s