Ushuaia (Argentine)

J-42
Mardi 23 Décembre, 3h du matin, nous rejoignons Megann, Lucie, Flavie et Max à la gare routière d’El Calafate.

On nous a prévenu: le trajet jusqu’à Ushuaia sera pénible! J’ai d’ailleurs hésité à retransmettre cette journée par écrit tant cela vous semblera long à vous aussi!

Installés dans le premier bus, nous avons 4h de route jusqu’à Rio Gallegos. Ressortir la tête dans le gaz à 7h30 n’est pas facile mais ce n’est que le début de la journée. Le car qui nous baladera jusqu’en terre de feu arrive à 9h30, c’est parti pour 12h de trajet mouvementé…

Petit point de géographie:
Le territoire de Terre de Feu, au Sud du continent américain, est partagé entre le Chili et l’Argentine. Il est composé de la Grande Ile, oú se situe Ushuaia, et de son archipel. Le découpage, intelligemment fait, obligent ceux qui veulent se rendre à Ushuaia (ville Argentine) à traverser une partie du Chili. C’est comme si depuis Paris, on passait obligatoirement par la Suisse pour se rendre à Lyon.
Cette traversée de quelques heures signifient donc 4 passages de frontière: sortie d’Argentine, entrée au Chili puis ressortir du Chili pour retourner en Argentine… passage de douane, sortie de passeport, descente du bus à chaque fois et bien sur, des douaniers bien aimables…
image

A cela, on rajoute une traversée en ferry, tout confort comme on peut le voir sur la photo! A l’aller, nous avons eu la chance de voir un groupe de manchots dans l’eau, avec leur petites têtes qui regardaient le cargot passer.

image
image

En conclusion, ce trajet de bus n’est pas l’un des plus longs qu’on ai fait mais surement le plus penible! Arrivée à Ushuaia à 21h30, le soleil est arrivé juste à ce moment là, parce que oui, à cette heure-ci le 23 Décembre, il fait encore plein jour au bout du monde.
image

image

image

La ville a longtemps été la prison du bout du monde

image

"Capsule du temps", extraits de films, musique et paroles d'Argentins filmées, à ouvrir dans 500 ans !


Après une nuit bien méritée dans l’auberge la plus crade qu’on ait eu jusqu’ici, nous consacrons notre journée du 24 Décembre à « organiser » nos 3 jours sur place mais surtout notre réveillon. Nous pensions faire un repas à l’auberge, comme nous le faisons en famille en France, mais l’état de la cuisine et le mauvais esprit du personnel de l’auberge nous en ont dissuadé. Ce sera restau, surement l’un des plus chers que j’ai pu payé au passage!
Être loin de ses proches pour Noël n’a pas été simple et tout le monde a eu son petit coup de blues durant la journée.
image

Traditionnel photo de Noël, en jean cette année!


Heureusement nous avions prévu de quoi nous remonter le moral: des cadeaux 😀 Et deux chacun ! Nous avions un budget de 100pesos (environ 10€) pour acheter un cadeau qui peut convenir à tout le monde ( tirage au sott à l’apéro) et un cadeau pour la personne dont nous avions tiré le nom il y a quelques jours.
image

Loterie de Noël


22h30, il fait encore jour à Ushuaia, nous partons au restau en jean et coupe vent, ça nous change !
image

Lae, Max, Megann, Flavie, Lucie et Solène

Le repas est vraiment très bon, le menu complet, les boissons comprises et les serveurs très sympas! Tout était réuni pour passer une bonne soirée.

image

Ravioles de "centolla" (araignées de mer)

image

Nous rejoignons par la suite d’autres voyageurs dans l’auberge d’à côté. Après plusieurs semaines de voyages, on retrouve des routards qui eux en ont rencontré d’autres entre temps, et on finit par faire la fête à 15!
Les nuits à Ushuaia sont très courtes. 6h après avoir vu le soleil se coucher, nous partons le long de la côte pour le voir se lever, il est 4h30 du matin.
Nuit blanche à Ushuaia pour Noël, on s’en souviendra!
image
Le lendemain est plus difficile pour certains! La fête de Noël semblait plus être un jour de l’an entre amis qu’un repas de famille! Chacun skype sa famille pour souhaiter de bonnes fêtes ou comate devant les films de Noël en espagnol.

J-45
Tout le monde est remis de sa soirée de la veille, nous partons ce matin pour visiter le musée Yamana afin d’en apprendre plus sur les peuples qui vivaient en Terre de Feu avant que le sauvage blanc ne vienne tous les décimer.
Nous découvrons les Yaghans, qui vivaient nus. Ils s’enduisaient de graisse animale pour se tenir chaud et faisaient de nombreux feux (sur le canoes, sur la plages etc). Ce sont ces nombreuses lumières qu’on vu les explorateurs européens en arrivant, d’où le nom de « Terre de Feu ».
image

Nous visitons la ville qui, hormis ces oeuvres sur les murs, n’a rien d’exceptionnelle. Ushuaia exploite à fond son statut du ville du bout du monde (ce qui est faux, Puerto William est encore plus au Sud) mais en toute honnêteté le mythe est décevant! Nous n’avons pas ressenti ce sentiment d’être à la fin du continent, ni du monde… Les expéditions proposées sur place sont très chères: on paye bien evidemment le lieu.
image

image

Nous repartons le lendemain, après avoir réclamé nos tampons à l’office de tourisme. L’image reste belle, nous avons fait Noël au Bout du Monde.

image

Pour faire les vraies touristes, 4 tampons !

Publicités

6 réflexions sur “Ushuaia (Argentine)

  1. Faire une pause festive au bout du monde et passer des fêtes de fin d’année mémorables… voilà un programme plutôt chouette avant de repartir pour la grande aventure en charmante compagnie ! Passez une belle fin d’année entourées de vos nouveaux amis !…
    Bisous
    Ps : belle photo de Noël… même en jean !!😉

    J'aime

  2. bonsoir, vous faites vraiment un voyage extraordinaire, quelle chance de voir tant de belles choses : les chutes et le glacier…….. très impressionnant. merci de nous faire partager tous vos bons moments, on voyage un peu avec vous. bonne continuation. Bizzzzz

    J'aime

  3. Que du beau et du bon !!
    Vous nous avez fait vivre une fin d’année exceptionnelle ! MERCI !!
    Nous vous souhaitons de commencer la nouvelle année de façon tout aussi merveilleuse pour clore en trompette cette première phase de votre périple.
    Profitez bien de Puerto Natales, pour y emmagasiner énergie et enthousiasme, et, à vous Saint-Jacques.
    Bises

    J'aime

      • De fait, nous faisions un double clin d’œil : culinaire avec les coquilles du même nom, fameuses à Natales, et, effectivement, historique avec Santiago…
        Très bonne année à tout le monde.

        J'aime

  4. bonsoir ou bonjour,
    on attend tous la suite de votre expédition, plus d’écrits, snif, snif…….
    surtout bonne continuation à quatre, ça s’est super
    à bientôt, au plaisir de vous lire
    bizzzzzzzzzzzz

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s